Janis Joplin

Janis Lyn Joplin est une chanteuse américaine née le 19 janvier 1943 à Port Arthur, ville portuaire du Texas. Elle est morte d'une surdose d'héroïne, le 4 octobre 1970, à Los Angeles.
Janis Joplin naît le 19 janvier 1943 à l'hôpital St. Mary

  à Port Arthur, au Texas. Fille de Seth Joplin, employé chez Texaco, elle a un jeune frère, Michael, et une jeune sœur, Laura. Elle grandit en écoutant des musiciens de blues comme Bessie Smith, Odetta, et Big Mama Thornton, et chante à la chorale locale. Au lycée Thomas Jefferson, elle sèche souvent les cours. Plutôt attirée par la peinture initialement, c'est au lycée qu'elle commence à chanter du blues et du folk avec des amis. Joplin entre à l'Université du Texas à Austin en 1960, où elle n'obtiendra jamais de diplôme. Une rumeur raconte qu'elle avait été élue « le garçon le plus laid » du campus.

Cultivant un comportement rebelle qui pourrait être vu comme libéré — le mouvement de libération de la femme n'en était qu'à ses balbutiements — Joplin se trouve un style à partir de ses idoles féminines du blues, ainsi que dans la Beat Generation. Elle quitte le Texas en stop pour San Francisco en 1963. Elle chante le soir même de son arrivée, profitant d'une séance de open-music au Coffe and Confusion.

Sa consommation de drogue augmente : elle est accro au speed et consomme occasionnellement de l'héroïne, entre autres. Elle boit aussi énormément : sa boisson favorite est le Southern Comfort, une liqueur de Louisiane à base whisky bourbon et de pêches.

Comme beaucoup de chanteuses de cette époque, l'attitude agressive de Janis en public est à l'opposé de sa vraie personnalité. Le livre Love, Janis, écrit par sa sœur, révèle que dans sa vie privée, Joplin était une femme très rationnelle, timide, sensible, et très dévouée à sa famille. Néanmoins, flambeuse fameuse, elle eut de nombreuses relations d'un soir, notamment avec, parmi les plus illustres, Jim Morrison, Jimi Hendrix, Leonard Cohen (qui a écrit en son honneur la chanson Chelsea Hotel No.2), Country Joe McDonald, Kris Kristofferson et même, de passage à Londres, avec Eric Clapton, sans compter quantité de jeunes
Janis Joplin déménage de nouveau à San Francisco en 1966, où, grâce à sa voix très blues, elle rejoint Big Brother and The Holding Company, un groupe montant, surtout populaire auprès de la communauté hippie. En juin 1966, Janis Joplin fait sa première apparition en public avec Big Brother and the Holding Company au Avalon Ballroom  . Le groupe signe un contrat avec le label indépendant Mainstream Records et enregistre un album auquel ils donnent leur nom en 1967. Cependant, le manque de succès de leurs premiers singles conduit l'album à rester peu vendu.

Le premier grand succès du groupe a lieu au festival pop de Monterey, où ils jouent notamment une version de Ball and Chain de Big Mama Thornton, avec une performance vocale exceptionnelle de Janis. (Le documentaire de D.A. Pennebaker Monterey Pop montre Cass Elliot, co-chanteuse du quartet pop The Mamas & The Papas, parmi la foule, disant « Wow, that's really heavy » (« Wow, c'est hallucinant »). Cette performance, ainsi que leur album de 1968 Cheap Thrills, caractérisé par des morceaux remplis d'émotions, ont fait de Janis Joplin une des stars incontournables de la musique de la fin des années 1960.
Après s'être séparée de Big Brother, elle forme un nouveau groupe pour l'accompagner, le Kozmic Blues Band, et enregistre I Got Dem Ol' Kozmic Blues Again Mama ! (1969). La même année, elle participe au célèbre festival de Woodstock. Le groupe se sépare rapidement, et Joplin forme le Full Tilt Boogie Band. Ils enregistrent l'album Pearl (1971), qui sort après sa mort. Il devient l'album le plus vendu de sa courte carrière, grâce à certains tubes comme Me and Bobby McGee, et le chant a cappella Mercedes-Benz, commentaire social ironique, écrit par Joplin et Michael McClure.

Parmi ses dernières apparitions en public, on peut la voir à deux reprises dans l'émission télévisée The Dick Cavett Show le 25 juin et le 3 août 1970. Elle a également participé au Festival Express 1970, un festival itinérant et délirant à travers le Canada en juillet de la même année, avec Buddy Guy, The Grateful Dead, The Band et tant d'autres.
À l'automne 1970, elle enregistre l'album Pearl avec son nouveau Full Tilt Boogie Band et le producteur de Phil Ochs : Paul A. Rothchild. Le lendemain même de l'enregistrement de Me and Bobby McGee qu'elle n'aura jamais entendu, le 4 octobre 1970, Janis Joplin est découverte morte d'une surdose d'héroïne[7]  dans sa chambre d'hôtel, deux semaines après Hendrix (mort le 18 septembre). Surdose probablement due à une héroïne trop pure. Ses derniers enregistrements complets sont Mercedes-Benz ainsi qu'un chant d'anniversaire pour John Lennon le 1er octobre 1970 ; Lennon raconta plus tard à Dick Cavett que l'enregistrement n'arriva chez lui à New York qu'après sa mort.

Elle fut incinérée au cimetière Westwood Village Memorial Park à Westwood, un quartier de Los Angeles, en Californie, et ses cendres furent dispersées du haut d'un avion dans l'océan Pacifique. Quinze jours plus tard, conformément à ses dernières volontés (elle avait laissé un chèque de 2 500 dollars à cet effet), une immense fête rassembla ses amis. Sur le faire-part on pouvait lire « drinks are on Pearl » (les boissons sont offertes par Pearl).

L'album Pearl, sorti six semaines après sa mort, contient une version de Buried Alive In The Blues, morceau qui resta instrumental, Joplin étant morte avant d'enregistrer la voix.

Mimi Fariña a écrit une chanson sur sa mort In the Quiet Morning (For Janis Joplin) qui fut chanté par Joan Baez

Peu reconnue par sa ville natale durant sa vie, elle fut célébrée plus tard. En 1988, sa vie et son œuvre furent récompensées à Port Arthur, où un musée à son nom comporte notamment une sculpture en bronze de Douglas Clark.

Le film de 1979 The Rose est largement inspiré de la vie de Janis Joplin. Bette Midler fut nominée pour un Academy Award de la meilleure actrice.

Elle est entrée dans le 27 Club regroupant les figures de la musique mortes à 27 ans, comme Robert Johnson, Brian Jones, Jimi Hendrix, Jim Morrison, Alan Wilson Pete Ham (Badfinger) ou Kurt Cobain.
Janis Joplin qui se faisait appeler Pearl à cause de son boa rose et des colifichets tape-à-l'œil, témoignait une admiration inconditionnelle à Bessie Smith, l'impératrice du blues. D'ailleurs, Janis paya elle-même l'inscription sur la tombe jusque là anonyme de la chanteuse : « La plus grande chanteuse de blues au monde ne cessera jamais de chanter - Bessie Smith 1895-1937 ».

Janis a marqué les esprits grâce à sa voix très maîtrisée, puissante et nuancée, avec une tessiture assez étendue et un timbre de voix particulièrement rocailleux, ce qui diffère notablement des styles folk et jazz assez communs chez beaucoup d'artistes blancs de l'époque, ainsi que ses thèmes lyriques tournant autour de la souffrance et de la perte.

Pour beaucoup, elle personnifia l'époque des Sixties où le son de San Francisco, son style de vie et ses accoutrements bizarres (pour l'époque) révolutionnèrent le pays. Beaucoup de fans de Janis se rappellent son apparition au Dick Cavett show, avec un Dick Cavett manifestement ébloui.

Elle a bouleversé le monde du rock jusque là dominé par les hommes, en imposant une façon rageuse et déglinguée de s'exprimer au féminin.

On la compare souvent à Jimi Hendrix, Jim Morrison (les sacrifiés du Summer of love), Brian Jones car ils sont tous les quatre morts à vingt-sept ans d'un abus de drogues après une courte vie mais une fulgurante...(sources Wikipedia)

 

Discographies :

 

  • 1967 : Big Brother and the Holding Company
  • 1967 : Light is faster than sound
  • 1967 : Live at Monterey (International Pop Festival)
  • 1968 : Cheap Thrills
  • 1969 : I Got Dem Ol' Kozmic Blues Again Mama!
  • 1969 : Live in Woodstock
  • 1969 : Live texas (international pop festival)
  • 1969 : Summertime, live in amsterdam (04-01-69)
  • 1971 : Pearl
  • 1972 : Joplin in concert
  • 1973 : Janis Joplin's greatest hits
  • 1974 : Early performances
  • 1974 : Soundtrack from janis movie
  • 1975 : Janis
  • 1982 : Farewell song
  • 1984 : Cheaper thrills
  • 1993 : Joplin (CD set)
  • 1995 : 18 essential songs
  • 1997 : Absolute Janis
  • 1998 : Live at Winterland '68
  • 1999 : Rare pearls (box of pearls 05)
  • 2001 : Love, Janis
  • 2008 : joplin in concert

Bibliographies :

  • Reuzeau, Jean-Yves.Janis Joplin Folio biographies no 28, avril 2007.
  • Amburn, Ellis. Pearl: The Obsessions and Passions of Janis Joplin: A Biography. NY: Warner Books, 1992. ISBN 0-446-39506-4.
  • Caserta, Peggy. Going Down with Janis: Janis Joplin's Intimate Story. Dell: 1974. ASIN: B000NSBNMI.
  • Dalton, David. Piece of my Heart: A Portrait of Janis Joplin. NY: Da Capo Press, 1991. ISBN 0-306-80446-8.
  • Echols, Alice. Scars of Sweet Paradise: The Life and Times of Janis Joplin. NY: Henry Holt, 1999. ISBN 0-8050-5394-8.
  • Friedman, Myra. Buried Alive: The Biography of Janis Joplin]. NY: Harmony Books, 1992. ISBN 0-517-58650-9.
  • Joplin, Laura. Love, Janis. NY: Villard Books, 1992. ISBN 1-888358-08-4.
  • Stieven-Taylor, Alison. Rock Chicks. Sydney: Rockpool Publishing, 2007. ISBN 9781921295065.

 

comments powered by Disqus

Rechercher/Search...

Membres les plus actifs

Membre le plus apprécié

News

25/03/16

Albums Cultes :

"Pet Sounds"

 

24/03/16

Mise à jour de la Playlist !

 

Le dernier album de Frantz Gnouf et son Trio "Freevolus" disponible dans la boutique et sur Spotify.

Freevolus - Teragram

Retrouvez Peace Radio sur votre Android ! Ici