Franck Marino

(Frank Marino and) Mahogany Rush est un groupe rock canadien dirigé par le guitariste Frank Marino.
Reconnu parmi les "Guitar hero" des années 70, Frank Marino, qui a enregistré son premier disque à l'age de 17 ans, ne s'est jamais caché de ses influences "Hendrixiennes". Plus musclé en live qu'en studio son power trio n'a jamais tenu le devant de la scène, il a peut être manqué d'un "hit" au canadien pour connaître une carrière plus glorieuse.
Frank Marino (Francesco Antonio), issu d’une famille de cinq enfants, est né à Montréal, au Québec à l'hiver 1954 de parents Italien et Arabe. Baigné dés sa plus tendre enfance dans le monde musicale et l’ambiance des années 60, celui-ci est naturellement guidé vers le rock hippie et sa référence reste Jimmy Hendrix.
Il a eu une enfance troublée. Jeune adolescent, il plonge à fond dans les drogues comme le LSD, il finit par en abuser trop, et se retrouve hospitalisé.
Il a toujours aimé le psychédélisme et le hard-rock, comme celui de Jimi Hendrix, et pendant son hospitalisation, avec une tête désormais beaucoup plus claire, il a la chance de vraiment écouter et entendre de la musique.
Dans le cadre de son rétablissement, il s'est vu offrir la possibilité d'utiliser un instrument de musique. C'était un batteur, mais comme aucune batterie n'était disponible, il prit une guitare. Au cours des deux mois suivants, Marino appris à jouer lui-même, et ce, étonnamment bien.
Fraîchement sorti de l'hôpital, et en essayant de rester clean vis-à-vis de la drogue (ce qui est rarement facile), Marino rassemble des amis et ils forment un groupe qui fait des petits concerts où et quand ils le peuvent. Dans les premières années, il joue même dans une église ou sur un char dans une parade, en reprenant des chansons des Doors, Jimi Hendrix, Pink Floyd, Cream, Johnny Winter, des Beatles et même du Grateful Dead, aussi bien que quelques originaux qu'il compose.
L'année 1970, devient une année réellement tragique pour Marino puisque son idole Jimmy Hendrix vient de décéder.
De nombreux membres vont et viennent avant que Marino ne trouve la bonne adéquation avec Ayoub et Harwood, et c'est alors que le vrai Mahogany Rush est né.
Pour expliquer le nom, Mahogany Rush, Marin déclare: "En fait, l'état mental (Acid Trip) qui est devenu ma vie quotidienne dans le début de mon adolescence, est du au fait d'avoir pris les drogues psychédéliques au point d'être hospitalisé, et cette condition produit, en fin de compte, le nom ou le terme "Mahogany Rush", d'une manière qu'il me lie aux médicaments eux-mêmes. Mais il est plus lié à l'expérience mentale. Mahogany Rush était, au fond, la seule façon dont je pourrais décrire un certains aspects de ce "voyage" à d'autres qui ne pouvait pas comprendre à l'époque, et je ne peux toujours pas vraiment le faire maintenant".
Le groupe de rock canadien commence donc vers 1970, simplement connu sous le nom de "Mahogany Rush", et le LSD reste alors un compagnon régulier pour le guitariste.
Groupe mi-hard rock, mi-heavy metal formé en 1970 à Montréal par le guitariste, il se compose, en outre, du batteur Jimmy Ayoub et du bassiste Paul Harwood. Le groupe s'inspire d'abord des groupes blues-rock britanniques, et Marino adopte bien évidemment le style exhibitionniste du guitariste Jimi Hendrix.
En 1971, Mahogany Rush se produit en public à Montreal, et est repéré par Kotai, un label Canada qui signe le groupe. Après environ deux années, semblant aller nulle part très rapidement, Marino commence à enregistrer son premier album, "Maxoom" (album bien entendu dédié à Hendrix), alors qu'il n'a que 16 ans. Ce disque est publié en 1973. Il a été le premier de plus d'une douzaine de LP que le groupe a enregistré pendant les deux premières décennies de son existance.
Ce n'est qu'en 1974 que sort le second album du groupe de Frank Marino "Child Of The Novelty". Le groupe se fait alors connaître aux USA et commence sérieusement à se faire une réputation de groupe live. Et Marino devient le guitariste "dont on parle" allant jusqu’à être invité sur un album d’April Wine.
En 1975, "Strange Universe" est le troisième album et le dernier sur le petit label Kotai. Le succès est au rendez-vous et les membres du groupe quitte le Canada pour s’installer aux États Unis. Mahony Rush décroche alors un contrat sur le label Columbia.
Le quatrième album simplement appelé "Mahogany Rush IV" sort en 1976. Une fois encore le succès est essentiellement et toujours un succès d’estime et de mélomane, le grand public n’adhérant pas au style. L'année suivante, le groupe transforme son nom en Frank Marino and Mahogany Rush.

ll reste sous contrat avec Columbia jusque dans les années 80, enregistrant un bon nombre d'albums, comprenant "World Anthem", "Frank Marino and Mahogany Rush Live" (enregistré durant l'une des grandes tournées américaine du groupe), "Tales of the Unexpected", "What's Next", "The Power of Rock 'N Roll", et "Juggernaut".
Le spectacle donné par Marino and Mahogany Rush au festival de rock "California Jam II" fut aussi enregistré.
C'est en 1977, que, Mahogany Rush étant toujours extrêmement prolifique, il enregistre un nouvel album dénommé "World Anthem". Frank Marino et son groupe sont tout à fait prêt pour une tournée Européenne.
Ayant fait ses débuts britanniques cette année-là, le groupe effectue une tournée au Japon fin 1978 et revient de temps au temps se produire au Canada.
Tom Wheeler décrivit alors Marino comme "un rocker aux hurlements déchirants, un favori des foules, dont le jeu va d'une répétition excessive sans raison d'être à un excellent travail de soliste qui révèle plusieurs influences... des nombreux aspects du style de Hendrix, celui qui est interprété avec le plus de succès au concert est le comportement fou à couper la respiration - alimenté de wha-whas, de distorsion, de rétroaction et d'harmoniques bizarres" (Guitar Player, juin 1978).
1978, la tournée précédente ayant été enregistré, Mahogany Rush édite son premier album live "Mahogany Rush Live", et le monde découvre que le jeu de Frank Marino est bien plus puissant en live que sur album.
Dès le début de sa carrière, il lui a été demandé par la presse musicale s'il a réellement déclaré être une réincarnation de Jimi Hendrix, motivée par son jeu de classiques d'Hendrix avec beaucoup de virtuosité, mais cette demande a été rejetée par Marino lui-même comme étant des informations falsifiées produites par la presse et il a toujours continué à se forger son propre style depuis les années 1970 jusqu'à nos jours.
En 1979, Mahogany Rush poursuit son chemin, d’une façon absolue et d’une régularité impressionnante avec un nouvel album "Tales Of The Unexpected". Un disque par an, telle semble être la devise de Marino.
1980, Mahogany Rush est toujours aussi prolifique et enregistre "What’s Next". Mais c'est à la fin de cette année-là que Frank Marino choisi une nouvelle voie, et décide de poursuivre son aventure en solo sous le nom de Frank Marino.

Durant les années 1980, Marino travailla avec d'autres musiciens, dont son frère Vince (un autre guitariste), lorsqu'il enregistra les albums "Juggernaut" (paru en 1982 et comportant le fameux "Strange Dreams") et "Full Circle" (commercialisé en 1986).
C'est donc en 1981 que le premier album sous le nom de Frank Marino est enregistré, "The Power Of Rock’n’roll " dans lequel seul change le nom du groupe, puisque le line up reste identique, augmenté du frère de Frank, Vince Marino qui assure la guitare rythmique.
Le second changement de line up intervient en 1982 avec le départ de Jimmy Ayoub, remplacé aussitôt par Timm Biery et le groupe enregistre l’album "Juggernaut" qui est également le dernier album chez Columbia Records.
Après cinq années où l’on n’a plus de nouvelle de Frank Marino, celui-ci reprend du service en même temps que le nom de Mahogany Rush pour décrocher un contrat chez Grunge Records en 1987 et enregistre un nouvel album "Full Circle". Pour cet album le line up est de nouveau modifié, Paul Harwood étant remplacé par Peter Dowse.
1988, le groupe se sépare une fois encore de son label, et signe cette fois chez Maze Music pour la parution d’un double album live simplement appelé "Double Live". Les concerts de ce double live dates de la tournée de 1982 pour la promotion de l’album "Juggernaut".
En 1990, après avoir signé sur SPV Records, Frank Marino enregistre l’album "From The Hip".
L'année 1993 voit Frank Marino visiblement lassé par le monde du show business qui ne donne pas de réelles nouvelles de son groupe, et qui participe néanmoins à quelques projets avec notamment des albums tribute dont celui dédié à Stevie Ray Vaughan. Et un autre tribute dédié à Albert King.
Quand il abandonne la musique et son business en 1993, il se marie, et pour aider sa famille (il aura trois filles), il se lance dans la construction d'ordinateurs. Après son retour à la musique, son épouse Denise se retrouve avec un business florissant.
En 1995, sort un coffret collector reprenant les trois premiers albums de Frank Marino.
1996, une compilation est distribuée sous le titre "Dragonfly" un best of qui ne tient pas compte des trois premiers albums, pour des raisons de droits musicaux. Ce dique fait revenir les anciens fans, et de plus en plus un nouveau public se crée.
Si Frank Marino est un pur autodidacte de la musique, il se révèle aussi être l'oncle du guitariste et auteur Danny Marino du groupe de death metal mélodique The Agonist, et aussi l'oncle du bassiste et music manager Mike Marino, ancien membre du groupe metal de Montréal appelé 3 Mile Scream.
En 2000, le groupe enregistre une publication indépendante appelée "Eye of the Storm". Il a donc fallu longtemps attendre pour enfin satisfaire les fans, et Frank Marino reprend du service toujours accompagné de Peter Dowse à la basse. La batterie étant prise par Dave Goode et la guitare rythmique par Mick Layne. David Goode ne faisant que les prises studio, c’est Josh Trager qui prend les fûts sur la tournée suivante.
Pour 2004, sort un double album en public, "Real Live" qui est distribué suite à la tournée de l’album "Eye Of The Storm". Frank est dans sa musique et ne se soucie pas vraiment du côté commercial et produit toujours ses propres albums aussi bien pour l’écriture que pour l'arrangement.
Enfin, en 2005, Frank Marino est enfin honoré par un album tribute qui lui est consacré!...

Discographie

1972 Maxoom
1974 Child of the Novelty
1975 Strange Universe
1976 Mahogany Rush IV
1977 World Anthem
1978 Live
1979 Tales Of The Unexpected
1980 What's Next
1981 The Power of Rock & Roll
1982 Juggernaut
1987 Full Circle
1988 Double Live
1990 From The Hip
1997 Dragonfly-Best of Mahogany Rush
2000 Eye of the Storm
2003 Real LIVE!

Sources: Charlotte Dillon, Claire Caron, wikipedia, guardian of metal, wild willy

 

 

comments powered by Disqus

Rechercher/Search...

Membres les plus actifs

Membre le plus apprécié

News

25/03/16

Albums Cultes :

"Pet Sounds"

 

24/03/16

Mise à jour de la Playlist !

 

Le dernier album de Frantz Gnouf et son Trio "Freevolus" disponible dans la boutique et sur Spotify.

Freevolus - Teragram

Retrouvez Peace Radio sur votre Android ! Ici